L'  ETABLI  MARIN   

                Chantier naval  -
                
                     LUGGER 6m


   Un beau petit voilier transportable de 6m d'inspiration classique.

   Dessiné par l'architecte Canadien Paul Gartside, construction en strip-planking.
  

    Lugger 6m de Paul Gartside


      La charpente mixte ( CP pour les futures cloisons et le tableau, agglo pour les gabarits perdus ) est en place sur le chassis.
  Avec le puit de dérive, les massifs de quille, les serres de bauquière et la belle étrave courbe en lamellé-collé.

        Charpente Lugger 6m


    Détail de la réalisation de l'étrave.
    A cause du petit rayon de courbure au brion, 22 tranches de 5mm, un moule bien costaud, et de multiples serres-joints sont nécessaires.

    Lugger 6m fabrication étrave lamellée collée
 

   Ce type de charpente s'apparente beaucoup à une construction en bois classique,
nettement plus délicate et longue qu'une construction cp-époxy actuelle.
   Avec par exemple, l'assemblage étrave-quille, l'équerrage de l'étrave et du tableau, la rablure à angle évolutif .........

  Lugger 6m Rablure de l`étrave   
  Lugger 6m Equerrage du tableau arrière


 
  Phase assez longue et répétitive ; l'usinage des 140 lattes pour le futur bordé.
  Essence du bois, Pin du Nord, sélectionné bien droit et sans noeuds.
  Débit et rabotage à partir des planches préalablement scarfées-collées, afin d'obtenir directement des lattes à la bonne longueur, soit un peu plus de 6m.

  Lugger 6m Les 140 lattes usinées


   Mise en place des lattes de bordé, collées sur chant au fur et à mesure de la pose.
   Technique nettement moins rapide qu'un bordage en CP,
mais quelles belles courbes !
         
          Lattage Lugger 6m


    Le lattage terminé, bien plus long que prévu la mise en place des 130 lattes.            
    Vissage provisoire dans l'agglo le temps du collage, vis retirées ensuite avant la finition.  Vissage inox définitif en rablure et dans les cloisons contreplaqué.
    La réservation dans la quille est destinée à recevoir ultérieurement le lest extérieur en plomb.

    Lugger - fin de lattage arrière


     La fente au centre de la quille est la sortie du puit de dérive.
     A ce stade, le puit est en place dans la charpente, avec ses faces internes déjà stratifiées lors de sa construction initiale.
     Et lors de la stratification extérieure, les tissus descendront également dans l'entrée du puit pour assurer la continuité de l'étanchéité.

       Lugger - fin de lattage

   Les formes de la coque sont vraiment très belles !

            Lugger - fin de lattage avant

  
       Après masticage et carrossage soigneux, stratification structurelle de l'ensemble de l'extérieur avec de forts tissus biaxiaux.
       En hiver, les travaux avec les produits époxy se font obligatoirement dans un atelier chauffé, ou bien comme ici sous une serre chauffée.
   Malgré une température ambiante entre 5° et 10°, la stratification intégrale de la coque du Lugger 6m s'est déroulée entre 16° et 18°, avec une hygrométrie très correcte de 68% en moyenne.

        Lugger 6m - Strat. extérieure
  
Lugger 6m détail strat. angle tableau
     


    Et voilà le travail ! A suivre, meulages-ponçages, enduits époxy de ragréage, reponçage et enfin
apprêt époxy blanc.

          Lugger 6m strat extérieure finie

 
   L'heure du retournement est arrivé ..................

   Lugger 6m Retournement



   Une fois les gabarits en agglo retirés, l'étape suivante est la stratification intérieure.
   En effet, le principe du strip-plancking consiste en un sandwich à âme lattée bois, avec les deux faces structurelles en stratifié. 

Lugger 6m Suite des travaux après retournement

       Lugger 6 m - pose des tissus intérieurs

     
      Lugger 6 m - détail strat intérieure
    

   Lugger 6 m - strat intérieure finie
  
 

   Tout le barrotage est maintenant collé en place.
   Il a fallu imaginer un petit dispositif provisoire pour contraindre les deux grands élongis à respecter leur double courbure prévue.
   On peut voir aussi la structure longitudinale en contreplaqué scellée au bordé de fond.
   Ce sont les supports de banc de cokpit qui formeront des volumes étanches de flottabillité. Les cloisons sont également montées étanches pour renforcer la sécurité.

    Lugger 6 m - barrotage en place


     Détail du tube de mat en alu anodisé ;  le mat étant autoporteur, les structures de renfort à l'étambrai sont conçues de manière à bien répartir les efforts.

       Lugger 6 m - emplanture de mat scellée
     


    Le pont en contreplaqué est collé-vissé sur la structure après un équerrage soigneux de celle-ci.

      Lugger - pontage   


         Des courbes magnifiques !

              Lugger - le pont en place  


    Stratification du pont, avec remontée sur la face interne du pavois et la totalité du support moteur.
    Une protection efficace et durable pour ces zones exposées.
    Pose à blanc des tissus parfaitement positionnés, puis imprégnation à l'époxy.

    Lugger - tissus du pont avant résine


    Lugger - strat de pont faite

   

     Ma partie des travaux est achevée.
     Mise sur sa remorque du Lugger 6m. 

    Lugger mise sur remorque


  Il part chez son propriétaire, qui va assurer lui-même la suite des travaux.
  Bon courage à lui, mais heureusement, il est beaucoup plus facile et sécurisant pour un particulier de commencer à partir d'une coque pontée, que d'entreprendre une construction depuis le début.

      Lugger - vue arrière sur sa remorque

 
   Le constructeur qui pose fièrement devant son travail, un peu de nostalgie aussi de voir partir un bel objet devenu familier ..........

       Lugger départ


























 
Afficher la suite de cette page